Organismes de surveillance

Les gestionnaires de fortune indépendants et les trustees sont soumis à la surveillance d’organismes de surveillance. Ceux-ci doivent obtenir une autorisation de la FINMA, qui exerce une surveillance sur eux (loi sur les établissements financiers, LEFin) et loi sur l’Autorité fédérale de surveillance du marché financier (loi sur la surveillance des marchés financiers, LFINMA).

Depuis le 1er janvier 2020, tous les gestionnaires de fortune indépendants et les trustees soumis à la LEFin doivent s’affilier à un organisme de surveillance autorisé par la FINMA et être en possession d’une autorisation de la FINMA pour l’exercice de leur activité d’intermédiaire financier. Outre sa compétence en matière d’octroi de l’autorisation, la FINMA est également habilitée, dans le cadre de la surveillance indirecte de ces établissements financiers, à prendre des mesures et des sanctions dans le but de rétablir l’ordre légal.

Autorisation et surveillance des organismes de surveillance

Pour pouvoir exercer leur activité de surveillance conformément au droit des marchés financiers et accomplir leur mandat légal, les organismes de surveillance doivent obtenir une autorisation de la FINMA selon la loi sur la surveillance des marchés financiers. Les exigences auxquelles ils doivent satisfaire sont définies dans la loi et l’ordonnance. Durant le processus d’autorisation, la FINMA vérifie si l’organisme de surveillance, ainsi que les personnes chargées de son administration et de sa gestion, remplissent ces exigences. La modification ultérieure de faits déterminants pour l’octroi de l’autorisation doit être préalablement soumise à la FINMA pour examen et approbation.

 

La FINMA exerce une surveillance permanente sur les organismes de surveillance qui lui sont assujettis. Si elle constate des déficiences ou des irrégularités dans le cadre de cette surveillance, elle prend les mesures nécessaires au rétablissement de l’ordre légal. Si un organisme de surveillance ne remplit plus les conditions d’octroi de l’autorisation et ne peut rétablir l’ordre légal d’une autre manière, la FINMA lui retire l’autorisation.

 

Les premiers OS ont été autorisés par la FINMA le 6 juillet 2020.

Liste des organismes de surveillance autorisés par la FINMA

Dernière modification: 26.10.2020 Taille: 0,11  MB
Ajouter aux favoris
Liste des organismes de surveillance autorisés par la FINMA

Dernière modification: 26.10.2020 Taille: 0,26  MB
Ajouter aux favoris
Backgroundimage