News

07 septembre 2012
Annonce

Comptabilité 2011: Nouveau résultat positif pour les assureurs-vie

Durant l'exercice comptable 2011, les assureurs-vie privés suisses ont réalisé un produit de 7,7 milliards de francs dont 91,9% sont revenus aux assurés. Le résultat d'exploitation des assureurs-vie actifs dans la prévoyance professionnelle est positif pour la troisième année consécutive et s'élève à 628 millions de francs, somme dont la majeure partie a été utilisée par les assureurs pour renforcer leur capital de solvabilité. L'environnement économique continue d'être source de nombreux défis pour ce secteur.
Les processus d'épargne, de risque et de frais des huit assureurs-vie actifs dans la prévoyance professionnelle ont généré des produits de 7,7 milliards de francs durant l'exercice comptable 2011. 91,9% de cette somme a été reversée aux 2,15 millions d'assurés sous forme de prestations d'assurance, d'augmentations des provisions techniques et de participations aux excédents. La distribution moyenne dépasse ainsi la quote-part minimum légalement prescrite de 90%. Après le test de résistance qu'a été l'année de crise 2008, les huit assureurs-vie ont pu enregistrer un résultat d'exploitation positif pour la troisième année consécutive. En 2011, celui-ci s'élève à 628 millions de francs, somme dont la majeure partie a été utilisée par les assureurs pour renforcer leur capital de solvabilité. En revanche, seulement onze millions de francs ont été reversés aux actionnaires au titre de dividendes.

Processus d'épargne et de risque: résultats positifs, besoin en renforcement élevé

En 2011, les assureurs-vie privés ont réalisé un bon résultat sur les placements de capitaux dans le cadre du processus d'épargne (voir ci-après). Ainsi, les rendements sur les placements de capitaux ont été comparables à ceux de 2010 et 2009. De 2005 à 2011, les rendements nets sur placement s'élevaient en moyenne à 2,79%. Concernant le processus de risque, le résultat s'est sensiblement amélioré et ce, malgré des baisses de primes. Cette évolution trouve son explication dans le fort recul de la charge des sinistres dans l'assurance invalidité. Grâce à ce résultat positif, les provisions techniques pour les engagements découlant des rentes de vieillesse et de survivants ont pu être renforcées par l'attribution d'un total de 1 133 millions de francs.

Processus de frais: recul des frais par tête, potentiel supplémentaire d'amélioration de la rentabilité


Pour la cinquième année consécutive, les coûts d'exploitation déclarés par tête ont pu être réduits. En 2011, cette baisse s'élève à 2,7% en moyenne par rapport à l'année précédente. En effet, si les frais par tête se montaient encore à 462 francs en 2007, ils ne sont plus actuellement que de 391 francs. Cependant, les résultats négatifs dans le processus de frais révèlent que la gestion recèle encore un potentiel d'amélioration de la rentabilité. Il convient néanmoins de préciser que les frais par tête dépendent par nature du niveau de standardisation des produits proposés par une société et, par conséquent, du prix des solutions d'assurance.

Perspectives 2012

La crise actuelle n'est pas encore surmontée. Les difficultés financières que rencontrent de nombreux Etats et banques, l'exposition à des risques de change et de crédit ainsi que le très bas niveau des taux d'intérêt constituent des défis particulièrement importants pour les assureurs-vie.

La publication permet la comparaison avec le marché

Pour la septième fois, les assureurs-vie privés ont présenté une comptabilité complète pour la prévoyance professionnelle. La transparence que vise la FINMA en procédant d'année en année à la publication de cette comptabilité influence favorablement le comportement des assureurs. Des chiffres-clés importants – par exemple sur les coûts, la politique de distribution et les placements de capitaux – mettent en évidence les points forts et les points faibles des acteurs du marché et permettent de comparer les différents concurrents. Cela constitue un avantage pour les entreprises à la recherche d'une couverture de prévoyance auprès d'assureurs-vie privés ainsi que pour leurs collaborateurs.

Que sont les processus d'épargne, de risque et de frais?

Processus d'épargne: le processus d'épargne comprend l'alimentation de l'avoir de vieillesse, la conversion des avoirs de vieillesse en rentes de vieillesse ainsi que le règlement des rentes de vieillesse et des rentes de survivants consécutives. Le produit du processus d’épargne est composé par les produits nets réalisés sur les placements de capitaux.

Processus de risque: le processus de risque comprend le paiement des prestations en cas de décès et d'invalidité et leur liquidation (sous forme de prestations en capital et de paiement de rentes) ainsi que les expectatives liées aux rentes de vieillesse en cours et aux rentes de survivants qui en découlent. Le produit du processus de risque correspond aux primes de risque échues.

Processus de frais: le produit du processus de frais correspond aux primes de frais dues. Les charges dans le processus de frais correspondent aux frais de distribution et d'exploitation de produits LPP ainsi qu'aux frais de gestion et aux frais généraux (sans frais de gestion de fortune, qui relèvent directement du processus d'épargne, et sans frais de traitement ni de liquidation des prestations des rentes d'invalidité et de survivants qui sont attribués directement au processus de risque).

Contact

Tobias Lux, porte-parole, tél. +41 (0)31 327 91 71, tobias.lux@finma.ch
La prévoyance professionnelle auprès des entreprises d’assurance-vie

Publication de la comptabilité 2011

Dernière modification: 07.09.2012 Taille: 1,01  MB
Ajouter aux favoris
Schéma Prévoyance proffessionelle 2011

Dernière modification: 07.09.2012 Taille: 1,64  MB
Ajouter aux favoris