News

06 septembre 2013
Annonce

Comptabilités annuelles 2012: Nouvelle croissance soutenue des assureurs-vie dans le deuxième pilier

Les solutions d'assurance complète des assureurs-vie privés suisses ont enregistré une forte demande en 2012, ce qui traduit le besoin accru des entreprises en matière de sécurité dans le domaine de la prévoyance professionnelle. En 2012, les assureurs-vie ont affiché un produit de 8,7 milliards CHF, dont 92,4% sont revenus aux assurés, tandis que 23% étaient utilisés pour le seul renforcement des provisions mathématiques des rentes. Si le résultat d'exploitation des assureurs-vie pour la prévoyance professionnelle a été positif pour la quatrième année consécutive, ceux-ci continuent néanmoins d'évoluer dans un environnement économique compliqué.
La FINMA présente pour la huitième fois aux assureurs-vie privés suisses une comptabilité complète pour la prévoyance professionnelle. Avec cette publication, la FINMA veille à la transparence, laquelle se répercute positivement sur le comportement des assureurs. Des chiffres-clés importants – par exemple sur les coûts, la politique de distribution et les placements de capitaux – mettent en évidence les forces et les faiblesses des acteurs du marché et permettent de comparer les différents concurrents. Cela constitue un avantage pour les entreprises à la recherche d'une couverture de prévoyance auprès des assurances-vie privées ainsi que pour leurs collaborateurs.

Les processus d'épargne, de risque et de frais des huit assureurs-vie exerçant dans le domaine de la prévoyance professionnelle ont généré au total des produits de l'ordre de 8,7 milliards CHF, dont 92,4% sont revenus aux quelque 2,2 millions d'assurés sous forme de prestations d'assurance, d'augmentation des provisions techniques et de participations aux excédents. La quote-part minimum de 90% inscrite dans la loi a été dépassée. Après la laborieuse année 2008, année de crise pour la branche, les huit assureurs-vie ont renoué pour la quatrième fois consécutive avec les bénéfices. En 2012, ceux-ci s'élevaient à 661 millions CHF. Les assureurs en ont utilisé la majeure partie pour renforcer leur capital de solvabilité, affaibli en raison de la faiblesse persistante des taux d'intérêt.

Processus d'épargne et processus de risque: résultats positifs, besoin élevé de renforcement

En 2012, les assureurs-vie privés ont enregistré, dans le cadre du processus d'épargne, de bons résultats sur leurs placements. Les rendements de leurs placements en capitaux se sont inscrits dans les mêmes ordres de grandeur qu'en 2009, 2010 et 2011. De 2005 à 2012, le rendement net des placements en capitaux s'est élevé en moyenne à 2,84% par an. Une nouvelle progression de la charge des sinistres du fait des cas d'invalidité et de décès, combinée à des recettes de primes plus faibles, a grevé les résultats positifs du processus de risques. Grâce aux résultats globalement positifs, les provisions techniques pour les engagements découlant des rentes de vieillesse et de survivants ont pu être renforcées par des attributions d'un montant total de 1995 millions de francs. Le renforcement des provisions est nécessaire pour que les assureurs puissent assumer leurs engagements. Il contribue à la protection des assurés et à la stabilisation du deuxième pilier.

Processus de frais: recul des coûts par tête, potentiel en termes d'amélioration de l'efficacité

Les coûts d'exploitation déclarés par tête ont baissé de 2,6% par rapport à l'année précédente et s'inscrivent ainsi en recul pour la sixième année consécutive. Si en 2007, les coûts par tête s'élevaient à 462 CHF, ils n'étaient plus que de 381 CHF en 2012. Comme la gestion des assurés actifs, des collectifs de rentes et des polices de libre passage n'entraîne pas les mêmes frais, la FINMA a demandé à partir de 2012 la séparation des charges d'exploitation par porteurs de coûts. Les valeurs par tête sont les suivantes (2012):
  • Assurés actifs 467 CHF
  • Bénéficiaires de rentes 449 CHF
  • Polices de libre passage 94 CHF


En quoi consistent les solutions d'assurance complète?

Les solutions d'assurance complète comprennent des garanties globales pour les risques de la prévoyance professionnelle: la garantie du taux d'intérêt pour la rémunération des avoirs de vieillesse, la garantie du taux de conversion en rente et des rentes promises, la garantie des prestations de décès et d'invalidité ainsi que celle de la gestion administrative de la prévoyance professionnelle.

En quoi consistent le processus d'épargne, le processus de risque et le processus de frais?

Processus d'épargne: les charges du processus d'épargne comprennent la rémunération de l'avoir de vieillesse, la conversion des avoirs de vieillesse en rentes de vieillesse ainsi que le règlement des rentes de vieillesse et des rentes de survivants consécutives. Le produit du processus d'épargne est composé par les produits nets réalisés sur les placements de capitaux.
Processus de risque: les charges du processus de risque comprennent le paiement des prestations en cas de décès et d'invalidité (sous forme de prestations en capital et de paiement de rentes) ainsi que les expectatives liées aux rentes de vieillesse en cours et aux rentes de survivants qui en découlent. Le produit du processus de risque correspond aux primes de risque.
Processus de frais: le produit du processus de frais correspond aux primes de frais. Les charges du processus de frais comprennent les dépenses liées à la gestion administrative de la prévoyance professionnelle.  

 

 

Publication de la comptabilité 2012

La prévoyance professionnelle auprès des entreprises d’assurance-vie

Dernière modification: 06.09.2013 Taille: 1,03  MB
Ajouter aux favoris
Schéma Prévoyance professionelle 2012

Dernière modification: 06.09.2013 Taille: 1,05  MB
Ajouter aux favoris