News

13 décembre 2011
Communiqué de presse

Opérations de négoce non autorisées: la FINMA formule ses attentes

Comment les banques d'investissement peuvent-elles maîtriser les risques qui découlent d’opérations de négoce non autorisées? L'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) récapitule ses attentes dans une communication adressée aux acteurs des marchés. La FINMA examinera de manière sélective si les établissements répondent aux attentes – pas moins de trente – et dans quelle mesure.

Souvent liés à des transactions non autorisées, les risques opérationnels encourus par les banques dans le négoce sont importants. Comme l'ont montré les récents événements en ce sens qui se sont produits chez UBS à Londres, de tels risques peuvent entraîner des pertes substantielles.

Dans ce contexte, la FINMA a décidé de décrire de manière plus précise ses attentes envers toutes les banques actives dans le négoce. Par le biais d'une communication publiée aujourd'hui, elle indique aux établissements soumis à sa surveillance comment il faut interpréter dans ce cadre les prescriptions réglementaires actuelles relatives à la gestion des risques.

La communication de la FINMA comporte trente points à contrôler, notamment ceux-ci: Le management du plus haut niveau doit déterminer l'ampleur, la teneur et l'intensité de la surveillance des unités de négoce. Il doit consacrer l'attention requise à l'évaluation et au contrôle de ces risques, en veillant à établir les conditions adéquates dans l'organisation. Par ailleurs, il faut débloquer des ressources techniques et humaines suffisantes pour contrôler le négoce. Le management doit aussi instaurer une culture propre à favoriser une attitude critique et la rigueur dans l'exécution des contrôles. En outre, le système de contrôles internes doit être en mesure de donner l'alarme à temps et de prévenir sans délai le management de tout incident majeur. Si des pertes ou profits individuels de grande envergure apparaissent, ils seront soumis à un contrôle de plausibilité approprié.

Dans le cadre de son activité de surveillance, la FINMA vérifiera dans quelle mesure les principaux établissements assujettis remplissent ces exigences.

Contact

Tobias Lux, porte-parole, tél. +41 (0)31 327 91 71, tobias.lux@finma.ch