Finance durable à la FINMA

Le thème de la durabilité constitue un défi important pour le marché financier. C’est pourquoi la FINMA s’en préoccupe activement en tant qu'autorité de surveillance. Conformément à son mandat, elle met l'accent sur les risques financiers potentiels qui en découlent et sur les questions de protection des clients.

La durabilité, dans toutes ses dimensions, est un défi important pour le marché financier. La FINMA s'est engagée, dans ses objectifs stratégiques 2021-2024, à contribuer au développement durable de la place financière suisse. Conformément à son mandat, elle met surtout l’accent sur les risques financiers que les questions de durabilité font peser sur les établissements financiers et le système financier. Les risques financiers les plus mesurables et les plus importants en ce qui concerne la durabilité sont à l’heure actuelle les risques financiers liés au climat. Ceux-ci sont donc particulièrement mis en évidence. Afin de protéger les investisseurs, la FINMA s’occupe également de la problématique de l’écoblanchiment dans la distribution de produits et services financiers. Il n’incombe pas à la FINMA de promouvoir activement les placements durables et les investissements dans ce genre de placement.

Conformément à ses objectifs stratégiques et à son mandat légal, la FINMA vise à moyen terme quatre priorités:

  • Intégration des risques climatiques dans la pratique de la surveillance
    Les risques climatiques pour les banques, gestionnaires d’actifs ou assureurs proviennent généralement des risques physiques dus au changement climatique ou des risques de transition en lien avec le climat, par exemple en raison de mesures drastiques de politique climatique (Risques découlant du changement climatique). Les établissements financiers doivent recenser et gérer de tels risques dans le cadre de leur gestion des risques. La FINMA surveille et encourage cette évolution dans le cadre de son activité de surveillance axée sur les risques. Elle étoffe son activité de surveillance dans ce domaine et développe constamment ses instruments de surveillance en conséquence.

  • Transparence en matière de risques climatiques
    La FINMA assure une plus grande transparence en ce qui concerne les risques financiers liés au climat en réglant une publication uniforme de ces risques par les grands établissements financiers et en surveillant la mise en œuvre ainsi que le respect de ces prescriptions. Elle a ainsi concrétisé, fin mai 2021, les exigences de publication imposées aux grands établissements financiers en matière de risques financiers liés au climat.

  • Lutte contre l’écoblanchiment
    Dans l'optique de la protection des clients, la FINMA s'intéresse également aux risques liés à la fourniture de services financiers et à la distribution de produits financiers se présentant comme durables. Les clients ne doivent pas être trompés par des promesses excessives ou trompeuses concernant les caractéristiques durables, par exemple pour les produits d'investissement.

  • Autres risques potentiels en lien avec la durabilité
    Outre les risques financiers liés au climat, la FINMA considère également, de manière générale, les différentes dimensions de la durabilité et surveille dans ce contexte les potentiels risques financiers, émergents ou ayant tendance à s’amplifier.

 

Backgroundimage